M. GREMETZ PASSE A L'ACTE ET LIQUIDE SES TROIS SALARIES

Publié le par Jacques Lessard

Après trois semaines de mise à pied, Pascaline ANNOOT, Frédéric HARDY et Vincent GOSSET les trois collaborateurs parlementaires du député Gremetz viennent de recevoir ce lundi 31 octobre leur lettre de licenciement pour une prétendue faute grave, sans préavis ni indemnité.
Celui qui se fait passer pour le député défenseur des humbles et des salariés endosse donc définitivement le costume du patron-licencieur à l’issue d’une mise en scène pitoyable. 
En liquidant ses trois collaborateurs dont la compétence et le dévouement au service des gens sont unanimement reconnus, M. Gremetz révèle sa véritable conception des rapports humains.
Aujourd’hui, ses trois ex-salariés sont bien les seules victimes de la situation qu’il a lui-même créée.
Tenter à grands renforts de calomnies, de faire croire le contraire relève d’une manipulation politicienne fébrile et désespérée.
Nous sommes à leurs côtés dans leur bataille pour retrouver leur dignité et faire éclater la vérité.
Nous nous adressons aux citoyennes et citoyens de ce département :
- pour les inviter à soutenir Pascaline, Fred et Vincent dans leur lutte contre l’injustice qui leur est faite
- pour les assurer que les communistes et leurs élus, loin des manœuvres politiciennes, concentrent tous leurs efforts contre la politique destructrice de la droite.
 
 
                                                                          
LE COMITE DE SOUTIEN

Publié dans COMMUNIQUES

Commenter cet article