AMETIS – SEMTA :Salariés – usagers, victimes de la politique d’Amiens Métropole

Publié le par Jacques Lessard

 

   

 

Il faut négocier maintenant, M. De Robien !

 

 

 

 

M. De Robien et la SEMTA « chipotent » depuis une semaine pour quelques euros d’augmentation aux personnels, préférant laisser pourrir le conflit, et opposer les salariés et les usagers.

 

Si la SEMTA, gérée avec l’appui - cher payé - d’un grand groupe dont l’objectif est la réduction systématique des coûts, n’est pas en capacité d’accorder une si minime augmentation à ses personnels, alors cela pose la question de la politique des transports publics dans la métropole.

 

Ces dernières années la SEMTA a vu sa fréquentation régresser de 16 à 12 millions de passagers par an, en raison du manque de vitesse commerciale de fréquence, de régularité.

 

Et pour cause, les moyens de son développement ne lui sont pas donnés : insuffisance de couloirs réservés, pas de priorité aux feux.

Les transports publics amiénois paient 15 ans d’immobilisme et le manque de volonté politique.

Pour un réseau en croissance, une augmentation minime des salaires ne poserait aucune difficulté.

 

Alors, l’urgence c’est de :

 

Ø      négocier, pour mettre tous les problèmes et les enjeux sur la table,

 

Ø      changer de politique des transports et des déplacements à Amiens,

 

Ø      lancer les études sur le tramway,

pour répondre :  

 

Ø      aux besoins des Amiénois en transports publics de qualité

 

Ø      aux enjeux de la réduction des gaz à effet de serre

 

Ø      à la demande des automobilistes de trouver des moyens de déplacements alternatifs.

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article