Coup de gueule

Publié le par Jacques Lessard

La mission Tramway-Déplacements , est à peine installée le vendredi 15 juin 2007, que déjà la communication d’Amiens Métropole, relayée par la presse locale dès le lendemain matin, manoeuvre à reculons, en distillant des messages négatifs sur la réalisation d’un tramway à Amiens... Et cela alors que la mission chargée de réfléchir au dossier, sous la houlette de l’Ingénieur Général des Ponts et Chaussées Christian Bourget, n’a encore aucun élément concret pour émettre un quelconque avis...

Sont évoqués le coût, “ énorme ! ”, la fréquentation actuelle du réseau de bus, insuffisante, le “ paysage gâché ”(sic !)...

Que cherche-t-on ? Cette MissionTramway-Déplacements, dont nous avons salué la création, n’est-elle qu’un rideau de fumée destiné, le temps d’une campagne électorale, à déminer un terrain que l’opposition a fortement investi depuis de nombreuses années ?

Si c’est le cas, ce n’est pas sérieux et c’est se moquer des Amiénois de maltraiter ainsi les conditions de déplacements dans l’agglomération.

Sur le coût, s’est-on posé la question pour la réalisation de la rocade d’Amiens et de tous les investissements routiers ? C’est au moins autant qu’une ligne de tramway, et encore ne prend-on pas en compte le coût social, environnemental et sanitaire de tels investissements. D’ailleurs, aujourd’hui, les constructeurs sont capables de réaliser un tramway à des coûts de l’ordre de 15 à 17 millions d’euros du km, comme au Mans.

La ligne de bus la plus fréquentée ne compte que 12 000 voyageurs/jour ? Exact ! Quel aveu sur la stagnation et le manque d’ambition de nos transports collectifs depuis plus de 15 ans !

Doit-on en rester à ces chiffres pour dire que le tramway n’est pas nécessaire ou se placer dans une perspective de dynamisation, de modernisation et de réorganisation de notre réseau ?

 

 

Le tram, c’est un projet urbain, un grand projet pour la capitale régionale de demain et pour développer notre ville, tout en offrant aux Amiénois un mode de transport alternatif à l’automobile efficace, rapide, sûr, écologique.

 

Quant au paysage, soi-disant “ gâché ” par des “ nuisances visuelles ”, c’est grotesque, on n’emploie pas cet argument pour l’omniprésente automobile dans notre environnement, et aujourd’hui, il existe des solutions pour se passer de fils d’alimentation là où c’est indispensable, dans les sites protégés. Mais d’autres villes ne se sont pas tant posé la question, car le tram est en général bien intégré à son cadre urbain...

Alors, donnons tous les éléments du débat, objectivement aux Amiénois pour leur permettre de participer à la décision sur ce projet passionnant pour l’avenir de notre cité. C’est dans cet esprit que les élus de l’opposition municipale, Socialistes, Verts et Communistes, membres de la Mission Tramway-Déplacements , apporteront leurs idées et leurs propositions, avec détermination et volonté d’aboutir.

Vous pouvez réagir et donner votre avis sur ce dossier qui est à aborder démocratiquement et de manière interactive.

Publié dans TRAMWAY

Commenter cet article

nicolas 09/07/2007 12:46

Bonjour,
entièrement d'accord avec vous concernant le projet de Tramway.Amiens, capitale régionale, n'a déjà pas le TGV car "coincée" entre Paris et Lille, elle doit se satisfaire de ce qu'elle a... Quand on voit que Reims vient d'avoir le TGV, bientôt son Tram, que d'ailleurs ce mode de transport fleurit partout (Valencienne, Le Mans, Angers, Reims, Mulhouse... et j'en passe...), il est inconcevable qu' Amiens, qui veut devenir une "métropole qui compte que l'échiquier européen" reste encore à la traine des autres capitales régionales...C'est vrai qu'Amiens se modernise, je pense à la ZAC Gare-La Vallée et son futur quartier d'affaire, au Zenith qui enfin la placera sur la route des concerts importants, au multiplexe en plein centre-ville...Mais il ne faut pas croire que pendant qu'Amiens se developpe les autres cités, elles, restent endormies... non elles aussi avancent. Alors Amiens qui était en train de "rattraper" son retard ne va t-elle pas encore avoir un train (voir deux!) de retard sur ses principales concurrentes ?Le TGV Paris-Londres via Amiens est une nécessité et le Tram aussi ! Arretons de dire qu'Amiens se situe au coeur du triangle méga-européen (Paris-Londres-Bruxelles) si c'est pour laisser filer toutes les occasions de donner à amiens la place qu'elle mérite.