COMMUNISME

Publié le par Jacques Lessard

 

 LE DEBUT DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITE

 

"Le dilemme n’est pas de concevoir le communisme comme fin ou comme moyen. Pourquoi cette alternative mécaniste, soit l’un, soit l’autre ? On doit bien plutôt se rendre compte que le communisme représente la survie de l’humanité. Fin et moyen tout à la fois. Si l’on veut que l’espèce humaine survive face aux périls actuels (dégradations irréversibles de l’environnement, guerre nucléaire, fascisme, épidémies, pauvreté, violences), cela nécessite le communisme.

Car ce qui nous menace, c’est la disparition des humains, organisés en sociétés et civilisations, et peut-être en tant qu’espèce.

Du temps de Marx ou de Rosa Luxemburg, l’espèce humaine n’était pas en danger. Ce qui importait, c’était le sort de la classe ouvrière. Aujourd’hui, c’est toute l’humanité dont la pérennité est menacée par les agissements et le pouvoir exercé par les oligarchies du capitalisme mondial avec son organisation entre dominants et dominés (par sexe, par classe, par âge, par culture).

Un modèle de société à l’identique depuis les débuts du néolithique. Ce qui est à l’ordre du jour c’est le début de l’histoire.

C’est cela le communisme."

Lionel Perrin, Lorient

« Forum des lecteurs »

L’HUMANITE DIMANCHE

Publié dans DEBAT PUBLIC

Commenter cet article