MULTIPLEXE GAUMONT

Publié le par Jacques Lessard

L’ouverture du multiplexe Gaumont doit-elle sonner le glas de la présence de salles de cinéma au cœur de ville ?

 

 La société Europalaces, en acceptant de construire un multiplexe à Amiens a décidé de ne pas maintenir l’exploitation des deux multi-salles de l’hypercentre. 

 

 Même si nous apprécions le fait que le multiplexe soit proche du centre et non rejeté à la périphérie, nous pensons que la fermeture totale des salles du  Picardy et du Paris est une erreur pour le développement de la diffusion cinématographique à Amiens :

- La présence de ces salles au cœur des rues commerçantes permettait de toucher un public de passage qui n’ira pas forcément Boulevard de Belfort.

Par ailleurs, il y avait précédemment douze salles et on n’en comptera pas une de plus alors que quinze salles étaient annoncées au démarrage du projet .

Malgré l’augmentation du nombre total de places, la diversité des programmes ne profitera d’aucun changement puisqu’il n’y aura pas d’amélioration du potentiel d’offre de films différents. Une capitale régionale qui a l’ambition de se développer encore, et qui plus est, la plus jeune de France, devrait pouvoir disposer d’une vingtaine de salles sans problème.C’est un facteur d’attractivité et de dynamisme

- Les salles du Paris et du Picardy représentaient aussi un facteur d’animation du cœur de ville, complémentaire de l’activité liée aux commerces.

Le départ des cinémas risque d’affaiblir la vie et la diversité commerciales. Il n’est que de voir les difficultés de certains commerces implantés de longue date ( librairie, pâtisserie, boucheries...) à se maintenir au centre, phénomène aggravé par la hausse des coûts des pas de porte et du foncier, et la baisse du pouvoir d’achat des ménages.

Nous proposons que l’on se saisisse de l’incertitude actuelle pour tenter de maintenir au moins un multi-salles sur les deux.

La Ville d’Amiens peut être à l’initiative puisqu’elle possède le Paris.

Nous lançons un appel aux exploitants indépendants pour qu’ils examinent la faisabilité d’une reprise en partenariat avec la Ville, la MCA, le Ciné St-Leu, et éventuellement la Région, si l’Orchestre de Picardie souhaite effectivement profiter de l’opportunité sur une partie des locaux.  

Cela permettrait d’offrir une programmation plurielle, des tarifs plus adaptés au pouvoir d’achat du public picard, de soutenir l’animation du cœur de ville.

En tout état de cause, nous sommes favorables au maintien d’une activité liée à la culture dans la salle qui est propriété de la Ville, et nous profitons de l’occasion pour rappeler qu’Amiens ne dispose d’aucune salle capable d’accueillir dans de bonnes conditions les concerts donnés par les grandes formations  musicales nationales et internationales.

Publié dans MULTIPLEXE GAUMONT

Commenter cet article

Etienne Dingeon 21/09/2005 17:37

Jacques, c'est en tapant multiplexe Gaumont Amiens dans google que je tombe sur ton blog.
Je suis tt à fait d'accord avec toi sur cet article.A la place des autres cinémas, ils auraient dû laisser encore une fois la place à la culture!
La culture est le centre de notre vie, si il n'y en avait pas, où en serait le monde?
A bientôt!
Tieno!